Jean-Luc Mélenchon dépasse Benoît Hamon, Emmanuel Macron s’installe en tête

Suite au premier débat sur TF1 entre les cinq principaux candidats, Jean-Luc Mélenchon bénéficie désormais d’une dynamique particulièrement favorable. Emmanuel Macron s’installe (légèrement) en tête.

Jean-Luc Mélenchon dépasse Benoît Hamon

Il est statistiquement difficile d’identifier avec certitude si le débat sur TF1 est à l’origine de la forte croissance de Jean-Luc Mélenchon, mais il ne fait aucun doute que l’hypothèse est loin d’être invraisemblable. La prestation de ce dernier a été jugée comme bonne par bon nombre de commentateurs, et il fait peu de doutes qu’un certain nombre d’électeurs sont du même avis.

Il semble également que l’augmentation du score de Jean-Luc Mélenchon se fasse au détriment de Benoît Hamon, dont les intentions de vote dévissent. Odoxa l’a notamment mesuré à 8% d’intentions de vote, un score environ deux fois plus faible que celui qu’il faisait début mars.

Ce croisement des courbes entre Benoît Hamon et Jean-Luc Mélenchon pourrait relancer d’éventuelles discussions sur un retrait de l’un en faveur de l’autre. Le problème est que Benoît Hamon peut difficilement se retirer dans la mesure où il est candidat suite à une primaire, de la même manière que Jean-Luc Mélenchon peut difficilement se retirer compte tenu de sa dynamique actuelle. Il paraît probable que la situation actuelle, où les deux candidats se maintiennent, soit un équilibre stable – et donc qu’ils se maintiendront tous deux jusqu’au jour de l’élection.

Emmanuel Macron s’installe (légèrement) en tête

L’autre enseignement important est qu’Emmanuel Macron s’installe légèrement en tête des intentions de vote. L’écart entre Emmanuel Macron et Marine Le Pen est faible, de l’ordre d’un à deux points, mais la dynamique d’Emmanuel Macron semble se conforter.

Il est probable que cette dynamique favorable soit liée à l’argument du « vote utile » : Emmanuel Macron étant perçu (notamment du fait des sondages) comme étant plus à même de l’emporter face à Marine Le Pen au second tour, grâce à sa capacité (probable, en l’état des rapports de force politiques) à se qualifier au second tour, cela attire à lui des électeurs qui ne partagent peut-être pas complètement son idéologie, mais se disent qu’il est un moindre-mal.

Le prochain épisode de podcast de Carnets d’Économistes, qui sortira le 26 avril 2017, abordera cette question du vote utile dans le cadre de la Cinquième République.

Le score de François Fillon est-il sous-estimé ?

C’est un argument que l’on entend ces derniers temps : le score de François Fillon serait sous-estimé dans les sondages, car ses soutiens auraient « honte » de dire qu’ils sont prêts à voter pour lui. Cela semble toutefois peu probable.

Attention toutefois à ceci :

Dans le cas de Donald Trump aux États-Unis, ce qu’il s’est passé est que dans les tous derniers jours, un certain nombre d’électeurs républicains peu favorables à ce dernier ont finalement préférer voter pour lui plutôt que laisser Hillary Clinton l’emporter. Il semblerait que cela ait concerné environ 5% des électeurs. On peut imaginer qu’il puisse arriver quelque chose d’assez similaire du côté de François Fillon, même si la situation n’est pas tout à fait identique :

  • l’alternative américaine était entre Donald Trump et Hillary Clinton. Dans le cas français, il y a davantage de candidats
  • il se peut que Marine Le Pen (à la droite de François Fillon) et Emmanuel Macron (à la gauche de François Fillon) récupèrent une partie de ces indécis. Dans le cas d’Emmanuel Macron, il me semble que cela ne peut fonctionner que s’il arrive à se présenter comme étant en rupture avec le quinquennat de François Hollande, raison pour laquelle la campagne de François Fillon essaie de présenter Emmanuel Macron comme « l’héritier » de François Hollande

Illustration : débat sur TF1 (Europe 1)

La présidentielle de 2017 sur DataPol
Dernière mise à jour : 22 avril
Prochaine mise à jour : pas de MàJ prévue

Sondages


Voir les sondages
JOIN OUR NEWSLETTER
Recevez les articles publiés sur DataPol et The Signal directement dans votre boîte de réception.
0% de spam. Vos données personnelles sont protégées.